Que faire lorsque l’inspection de votre maison révèle des problèmes majeurs ?

Retour aux articles

L’achat d’une maison peut être une expérience heureuse et palpitante, mais elle peut aussi réserver de grandes surprises. De la découverte d’un dégât d’eau à celle de problèmes structurels, l’inspection de votre future maison peut révéler des problèmes que vous n’aviez pas prévus. 

Quelles sont donc les options qui s’offrent à vous lorsque l’inspection de votre future maison révèle des problèmes majeurs?  Analysons cela ensemble.


Option 1 : Accepter le problème

La première option consiste à accepter le problème et à poursuivre l’achat de la maison malgré tout. C’est souvent une décision difficile à prendre, car vous n’auriez peut-être pas fait de promesse d’achat sur cette maison si vous aviez connu la nature de ce problème avant. Toutefois, si le problème n’est pas trop coûteux ou ne nécessite pas de réparations importantes ou urgentes, il peut être intéressant d’envisager d’acheter la maison malgré tout. Cette option doit être envisagée seulement si vous êtes certain de pouvoir assumer le coût de la réparation ou du remplacement, ou si vous êtes d’accord pour vivre avec la maison telle qu’elle est. Dans ce cas, vous vous déclarerez satisfait de l’inspection et vous procéderez à la signature de l’acte de vente.


Option 2 : Demander une révision du prix à la baisse

L’option suivante consiste à demander une révision du prix à la baisse. On propose donc une baisse de prix qui tient compte des dépenses et des coûts liés à ce problème. Assurez-vous de bien comprendre le type de réparations à effectuer et leurs coûts associés. Il est alors idéal d’obtenir une soumission et idéalement deux, afin de pouvoir budgéter les bons montants qui sont nécessaires. Il faudra alors négocier avec le vendeur afin de déterminer un prix qui conviendra aux deux parties avant de poursuivre avec la transaction.


Option 3 : Vous retirer de votre promesse d’achat

Enfin, vous pouvez toujours vous retirer votre promesse d’achat sans aucune autre obligation de part et d’autre. Dans ce cas, vous devez remettre au vendeur votre rapport d’inspection afin qu’il sache ce qui doit être réparé et surtout, ce qui doit être déclaré à l’avenir. Le vendeur est alors tenu de divulguer toute information contenue dans le rapport aux futurs acquéreurs potentiels, ce qui leur permettra de mieux comprendre les éventuels problèmes liés au bien avant de faire une offre. Cela garantit la transparence et l’équité des transactions immobilières. De cette manière, les futurs acheteurs potentiels seront informés des problèmes sous-jacents avant de faire une offre à leurs propres conditions.


En conclusion :

Lorsqu’un acheteur potentiel est confronté à des problèmes majeurs lors de l’inspection d’une propriété, trois options s’offrent à lui : accepter le problème et acheter quand même, demander une révision du prix à la baisse ou se retirer sa promesse d’achat et divulguer toutes les informations contenues dans le rapport. Bien que chaque situation soit unique et nécessite un examen approfondi avant de prendre une décision, il est important de se rappeler que toutes les options doivent être explorées en profondeur avant de s’engager définitivement. C’est pour cette raison que nous sommes là pour vous. Afin de vous guider et de vous conseiller vers la meilleure option pour vous. 


Voici quelques articles connexes qui pourraient vous intéresser:

Ne craignez pas l’inspection de votre maison! Les bénéfices d’effectuer une inspection prévente.

Quels projets devrait-on entreprendre soi-même? Et, lesquels devraient être donnés à contrat?

Vendre sa maison : beaucoup plus facile avec un professionnel 

  • 267
  • 0